Philippe Mabboux

PIANO SOLO VOL 1

Préface du recueil:

« Ce recueil est le premier volume de l’édition de mes œuvres pour le piano. Il rassemble 10 de mes compositions les plus difficiles, soit par la technique indispensable à leur exécution, soit par la maturité musicale que nécessite leur interprétation. Elles ont toutes été écrites, au départ, pour mon usage personnel avant d’être plébiscitées par le public lors de mes concerts. Je les utilise toutes à des fins pédagogiques. Je suis très heureux de vous les confier aujourd’hui.
J’ai essayé d’apporter le maximum de précision dans la réalisation de ce recueil tant au niveau des nuances que des tempi. Un CD contenant l’intégralité des 10 morceaux enregistrés par mes soins permettra à ceux qui le souhaitent d’avoir une idée encore plus précise de ces morceaux.     
Ce premier volume sera suivi d’un deuxième, consacré à mes morceaux « jazz » (blues, boogies, ballades…). Le troisième rassemblera de nombreuses pièces pédagogiques plus faciles et plus courtes.                                                                                                                                                     
En espérant que vous trouverez quelque intérêt dans l’étude de ces morceaux,                                                      Musicalement vôtre »                                                          

Table Thématique:

1 – Au fil de l’eau…



Ce morceau, inspiré par le magnifique site de la Fontaine du Vaucluse, évoque le scintillement des eaux limpides serpentant dans un écrin de verdure. La dynamique et le tempo pourront être modulés à l’intérieur de chaque mesure. Métronome interdit!

2 – A la croisée des chemins…

 

Le titre énigmatique de cette pièce, née très rapidement, en quelques jours, après des années de coupure dans la composition de pièces pour le piano, laisse à l’interprète une grande liberté dans son exécution. Toutefois, la plus grande souplesse dans le tempo est recommandée.

3 – Neiges éternelles…

Tout entier inspiré par le spectacle grandiose du Massif du Mont-Blanc, ce morceau, très physique, réclame puissance et énergie, avec une attention particulière pour la mise en place du rythme irrégulier dans la partie B.

4 – Prélude et Choral en mi mineur

Dans cette oeuvre de jeunesse, la référence à J.S.BACH est omniprésente. Il faudra faire ressortir le contraste entre la partie A, mécanique, avec sa main gauche nerveuse, et la partie B, sorte de choral varié, très souple, où il faudra mettre en valeur la voix du milieu en triolets, inspirée du thème d’Asturiaz d’ALBENITZ.

5 – Prélude en Fa

L’ambiance de ce prélude est toute en demi-teintes, dans les couleurs pastels. Il faudra veiller à un équilibre parfait entre les 2 mains et à une grande fluidité du jeux.

6 – Prélude en Ré mineur

Cette pièce présente un cocktail de styles bien différents. Si le thème initial n’est autre qu’un motif de la célèbre méthode HANON, arrangé « à la BACH », la partie B est d’inspiration très romantique, avec mesures 33 et 34, une discrète allusion, à la main gauche, au thème « L’été 42 » de Michel LEGRAND. La coda évoque, quand à elle, un souvenir du Concerto en Sol de RAVEL.

7 – Quai n°3, 16h35

Cette pièce est ma première oeuvre pour piano. Ecrite en quelques heures, suite à une déchirante séparation, elle est née telle quelle, au cours d’une improvisation. On y trouve une métrique irrégulière (1-2-3, 1-2-3, 1-2) qui deviendra une de mes caractéristiques stylistiques. Il faudra bien équilibrer les 2 mains et mettre la mélodie en valeur.

8 – Rêverie

Conçue dans l’esprit de la sonate monothématique des grands Romantiques, cette pièce a demandé près d’un an de travail. Pièce de concert, brillante et expressive, elle mettra en valeur les qualités techniques et musicales des pianistes aguerris

9 – Varennes (Prélude en la mineur)

L’histoire de cette oeuvre est singulière! Créé en 1982, entre 2 cours, sur le piano moribond de la salle de musique d’un sinistre collège de Nice, ce morceau est resté tel quel, sous les doigts, jusqu’à sa transcription sur papier en 1988. En 1989, il est arrangé pour choeur et orchestre pour évoquer la fuite du Roi Louis XVI et son arrestation à Varennes dans la fresque musicale « AU NOM DE LA LIBERTE… » En 1994, une version Rock est donnée au palais des Congrès de saint-Raphaël et en 1998, une version pour orchestre à Cordes est crée à Aix-en -Provence par l’Orchestre CAMPRA.

10 – Variations chromatiques

Cette pièce présente une série de variations sur une basse chromatique très classique intégrant un rythme de Tango. Les parties F et G ont été développées en 2000, dans la fresque « Il y a 2000, ans, Jésus de Nazareth… » pour le tableau évoquant les Béatitudes.

 

 

 

 

 

Dernières réalisations

Ensemble IMPULSIONS

En savoir plus
Couverture de la partition

PIANO SOLO Vol. 1

En savoir plus

1 juin 2017

Méditerranée retrouvée: première projection publique à Hyères

En savoir plus